Lex Occultum

Lex Occultum

« Bonsoir Mesdames et Messieurs, venez partager le peu de chaleur qu’il nous reste. Ne soyez pas timides, entrez et déposez vos armes. Bien que nous sachions, vous et moi, ce qui rôde dans les ténèbres, vous ne trouverez en ces lieux aucun ennemi. En outre, votre pistolet ne vous serait d’aucune utilité, un crucifix le serait bien davantage. »

« Il m’a été rapporté que vous étiez une âme tout à fait digne d’intérêt, désireuse d’en apprendre plus sur les mystères de la vie. Vous ne serez pas déçu… Pénétrez en ces lieux et prenez un verre de vin, le meilleur du royaume. Mettez-vous à l’aise, le Maître sera bientôt là. Il pourra enfin vous dévoiler toute sa vérité. Soyez patient, c’est une longue histoire traitant de vampires, de rituels occultes et de sociétés secrètes. Mais avant cela, il vous faudra oublier tout ce que vous savez… »

 

L’Europe, au XVIIIe siècle.

L’Église perd lentement son pouvoir séculier alors que l’homme tente de se libérer des anciens dogmes. Les alchimistes, les occultistes et les sociétés secrètes se plongent dans d’antiques mystères et d’obscures croyances. Les Lumières ne concernent pas juste la libération de l’homme, des institutions et des structures établies, mais aussi la redécouverte de secrets cachés depuis des siècles. Les Illuminati, les Francs-maçons, les Templiers et les autres sociétés secrètes se réunissent dans l’ombre, complotent à l’instauration d’un nouvel ordre mondial et cherchent à percer les arcanes des arts occultes et des sagesses anciennes.

La noblesse et l’aristocratie sont des espèces mourantes, décadentes et vivant dans un excès en contraste flagrant avec la pauvreté du reste du peuple. C’est l’âge des Lumières, mais aussi de l’ignorance. Ils sont peu nombreux à voir ce qui rôde dans les ténèbres. Les vampires et les autres rejetons du Démon s’éveillent de leur sommeil millénaire et se jettent sur la population sans que personne ne réagisse. Pendant ce temps, les rois et les prêtres continuent à prêcher la soumission et l’obéissance à l’ordre établi. Mais qui se lèvera pour sauvegarder l’homme des ténèbres? Qui empêchera le Mal de consumer l’humanité?

LexOccultum est un jeu de rôle sombre et terrifiant, sur un XVIIIe siècle fictif, où l’occulte et le surnaturel sont bien réels.

 

 

Le règne de la Terreur

L’excitation, la terreur, l’inquiétude et l’anxiété sont autant de sentiments qui jouent un rôle particulier dans LexOccultum. Souvent, les personnages se retrouvent dans des situations où le danger et l’horreur leur emboîtent le pas ou les précèdent.

Il existe de nombreuses situations pouvant découler de la confrontation entre un personnage et ses peurs les plus profondes. Cela peut concerner un événement qui vient de se produire, ou même un événement à venir, sa simple anticipation suffisant à provoquer une montée d’angoisse et de stress.

 

 

 

 

Je dis le loup, car tous les loups
Ne sont pas de la mesme sorte :
Il en est d’une humeur accorte,
Sans bruit, sans fiel et sans couroux,
Qui, privez, complaisans et doux,
Suivent les jeunes demoiselles
Jusque dans les maisons, jusque dans les ruelles.
Mais, hélas ! qui ne sçait que ces loups doucereux
De tous les loups sont les plus dangereux !
– Charles Perrault, Le Petit Chaperon rouge (1697)

 

Les Arts Secrets

Dans LexOccultum, de nombreux événements sont inexplicables et les personnages rencontrent souvent des gens et des créatures possédant des pouvoirs inconcevables ou ne ressemblant en rien à ce qu’ils ont déjà vu auparavant. Ces pouvoirs peuvent consister à parler aux esprits, se garder des démons, communiquer par télépathie ou ouvrir des portails vers d’autres dimensions.

Depuis l’aube des temps, des rituels sont pratiqués par des gens tentant d’obtenir des capacités surnaturelles. Cependant, la plupart d’entre eux ne réussissent à produire aucun effet, si ce n’est celui octroyé par les esprits crédules. Il existe cependant des personnes qui pénètrent le mur de la réalité, à travers les rituels, les prières et la sorcellerie, ou tout simplement parce qu’ils appartiennent à la bonne famille. Ils ont ainsi pu obtenir des pouvoirs extraordinaires, bien qu’instables et capricieux. Dans LexOccultum ces pouvoirs sont connus comme les Arts secrets.

Certains disent que les Arts secrets sont entremêlés avec d’anciennes connaissances magiques transmises à travers les générations, d’autres prétendent que l’on peut obtenir ces pouvoirs en se plongeant dans l’étude de livres mystérieux ou en entrant en contact avec des reliques remarquables. Des sociétés assurent que l’Art est un don de Dieu le Père lui-même, d’autres prétendent que ces pouvoirs sont l’œuvre du diable. Officiellement, l’Église déclare que ces pouvoirs n’existent pas ou, dans le meilleur des cas, condamnent Satan. Ils ont néanmoins en commun d’avoir appris les Arts secrets et ils peuvent devenir beaucoup plus puissants que n’importe quel être humain, même dans ses rêves les plus fous. Certains utilisent les Arts secrets pour accomplir des actes de bonté, d’autres pour engendrer la souffrance et le malheur.

Il n’existe pas (pour autant que l’on sache) de puissance magique, de puits spirituel ou de formules chimiques pouvant expliquer la montée en force et le recours de plus en plus fréquent aux Arts secrets. La plupart de ceux pratiquant les Arts sont satisfaits de leur existence même. Selon eux, c’est la recherche des composants, des sources, des codes et des causes et effets qui rendent les Arts « invocables ».

Ceux qui s’adonnent aux Arts secrets les divisent en trois catégories distinctes : les Arts sacrés, lesArts scientifiques et les Arts sombres.

« Je connais l’odeur de la mort. Ce n’est pas aussi terrible que vous le pensez, nous n’y sommes simplement pas habitués. Imaginez un homme mourant gisant sur le champ de bataille et combinez cette vision avec le choc provoqué par notre entrée dans ce monde. Mettez un mot dessus et essayez à présent d’imaginer l’odeur de ce mot. Vous ne serez jamais aussi près de l’odeur de la mort. »

 

La Gamme

Lex Libris est le livre de règles de LexOccultum. Tout en couleur, avec une couverture cartonnée, des pages de garde et un signet noir, il contient toutes les informations nécessaires pour mener des parties dont les chapitres suivants:

  • le XVIIIe siècle dans le monde de LexOccultum,
  • une présentation des pays et des principales cités,
  • la société civile, ses lois et ses croyances,
  • les combats,
  • les blessures et les soins,
  • la peur et la folie,
  • les Arts secrets (Arts sacrés, Arts occultes et Arts scientifiques),
  • les éléments de jeu (sociétés secrètes, mystères…),
  • la gestion de l’expérience,
  • un bestiaire.

 

 

Alter Ego est l’ouvrage dédié aux joueurs.

Il contient notamment les chapitres suivants:

– création de personnage,

– caractéristiques et profils secondaires,

– zones d’influence et Prestance

– compétences, disciplines et spécialités,

– équipement et arsenal.

 

 

 

 

 

Roi-de-Rats est une campagne et une mine d’informations sur Paris.
Découvrez la vérité sur la cour des Miracles, les bas-fonds de Paris et le mythe du « Roi Perdu ». Au cours de l’aventure, les joueurs devront faire face au Culte Mortis, aux assassins du Theatre de la Morte, à la société secrète du Pacte du Soleil et découvrir la vérité sur l’affaire des poisons.

Les aventuriers parcourront Paris, Versailles et le sud de la France jusqu’à une chambre cachée révélant l’ultime secret.

Cette campagne est déconseillée aux personnes sensibles ou joueurs un peu trop impulsifs: Roi-de-Rats est une campagne complexe et exigeante, tant pour les joueurs que pour le meneur de jeu.

 

 

 

 

 

 

L’équipe de l’Arkhane Asylum

Logo Arkhane